Archive mensuelle de août 2007

Le plein été # 4

 

Le plein été # 4

Le plein été # 4

Cette illustration avait commencé avec quelques références sèches et lourdes à l’esprit, le Vampires de John Carpenter, les mélodies des Melvins et Eyehategod, entre autres. Mais le tout s’est considérablement adouci petit à petit, pour finalement me rappeler un peu mes vacances.

Mon cerveau serait-il en train de me faire comprendre qu’il aimerait bien y retourner…?

 

Le Prêtre

 

Le Prêtre

Nouveau petit dessin, tout feu tout flamme : )

 

Père Ducrasse, les bons produits comme à l’ancienne

Pour répondre à Floko :

Ma façon de travailler est assez simple : je réalise le dessin avec un papier et un crayon, puis je le scanne et le mets en couleur dans Photoshop. La plupart du temps je ne m’embarasse pas trop avec les détails lors de cette première étape parce que ça me donne ensuite plus de libertés lors de la mise en couleur ; mais pour d’autres comme pour les vues extérieurs de la cathédrale par exemple je suis obligé de détailler si je ne veux pas partir à l’aveuglette (voir l’étape intermédiaire du second dessin de la cathédrale où les traits sont encore apparents).

Au sommet de la Cathédrale # 3

Pour ce qui est de la mise en couleur, j’utilise la forme ronde de base de l’outil pinceau (celle sans le flou autour et qui permet de travailler en aplats) et travaille en plusieurs étapes : d’abord je place les couleurs simplement avec une seule ombre en utilisant un calque par élément dessiné (la peau, le t-shirt, le sol, les murs, etc).

Au sommet de la Cathédrale # 3

Puis je répète le processus en ajoutant cette fois plusieurs degrés d’ombres et de lumière, directement sur les calques correspondants.

Au sommet de la Cathédrale # 3

Enfin je créé de nouveaux calques, placés au-dessus de tous les autres, que je vais peindre en noir et blanc et jouer avec les opacités, ou en couleur en les passant en mode produit, pour finaliser l’éclairage de l’ensemble. J’en profite aussi pour ajouter quelques détails ça et là sur les différents éléments.

Au sommet de la Cathédrale # 3

La plupart du temps je supprime le calque du dessin au crayon, comme ici, mais il m’arrive de le conserver comme sur le second dessin d’Aladdin par exemple, ou de l’encrer avant de scanner le tout ; tout dépend du rendu qu’on veut avoir au final. Souvent j’ajoute lors de la dernière étape des scans de papiers type papier tibétain ou tout autre papier à inclusion, de façon à donner un peu de grain à l’ensemble. D’autres fois encore j’utilise des encres de couleurs que je vais ajouter sur le dessin avant de le scanner, toujours pour donner un peu de matière. Enfin j’utilise aussi de temps à autre des photos de textures diverses (sable, eau, herbe, etc) que je vais incruster dans l’image en jouant sur les modes de fusion et l’opacité du calque la contenant. Ca donne parfois des résultats amusants et totalement aléatoires.

Pour ce qui est de l’inspiration, je pars d’une image dans ma tête, même si elles sont toujours plus ou moins influencées par ce qu’on a autour de nous, nos lectures, films, photos, etc. Du coup quand j’ai besoin de documentation, comme pour l’architecture des vues extérieures de la cathédrale par exemple, je vais chercher là-dedans. Le but n’est pas de recopier bêtement mais plutôt d’utliser cette documentation comme une encyclopédie ou un mode d’emploi.
Maintenant j’ai rarement l’image précise de ce que je souhaite faire en tête, en général ça part plus d’un sentiment ou d’une idée un peu floue. Je trouve ça nettement plus amusant de voir le dessin évoluer parce qu’une idée s’est avérée irréalisable ou mal exploitée, et d’en trouver une autre à laquelle on n’avait pas pensé totalement par hasard : )

Mais n’oublions pas de terminer ce billet un peu formel en queue de poisson, histoire de ne pas trop se prendre au sérieux :

Image de prévisualisation YouTube

Au sommet de la Cathédrale # 3

 

Au sommet de la Cathédrale # 3

Voici le troisième et, temporairement, dernier de cette série : « Au sommet de la cathédrale ».

A suivre, une ou plusieurs nouvelles illustrations autour d’Aladdin ainsi que quelques autres sans ligne directrice.
J’aimerais bien aussi démarrer un nouveau thème, de préférence une histoire se déroulant à la belle époque ou au 19ème siècle, pour changer un peu.

D’autre part j’ai profité de cet été pour me replonger dans quelques vieux livres de contes datant du tout début du 20ème siècle, c’est fou comme nos Petit Chaperon Rouge et autres Barbe-Bleue étaient nettement plus trash qu’aujourd’hui, fournis en détails qui feraient hurler nos associations de bonnes familles contemporaines (Le Petit Chaperon Rouge par exemple, où on peut toujours se brosser pour y trouver un happy end : tout le monde y passe sauf le loup.) Ah c’était l’bon temps, on savait encore s’amuser en éventrant quelques donzelles innocentes : )

-
Cliquez ici pour afficher l’image en plus grand format.

Au sommet de la Cathédrale # 3, étape

 

Au sommet de la Cathédrale # 3

Retour de vacances !




Simoni |
Thalie mosaïque |
Les bidules et les trucs de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue sur SombresCréations
| Tatidoms
| paradoxe